Pourquoi une campagne de prévention contre la syphilis

En mars dernier, la COCQ-SIDA et le comité HARSAH lançaient la campagne syphilis à l’intention des hommes gais et des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HARSAH). L’objectif? Leur rappeler l’importance de se faire dépister régulièrement et, advenant la confirmation d’une infection, d’informer leurs partenaires des derniers mois dans la mesure du possible.

Alors que beaucoup la croit disparue, la syphilis est en forte augmentation au Québec. D’ailleurs, saviez-vous que la syphilis augmente jusqu’à 5 fois le risque de contracter ou de transmettre le VIH? Qu’en général, 9 cas sur 10 sont diagnostiqués chez des hommes gais et que près de la moitié de ces cas a été diagnostiquée chez des hommes vivant avec le VIH?

Déployée dans des lieux stratégiques (stations de métro, magazines, Village gai, etc.) et sur plusieurs plates-formes fréquentées par les gais et HARSAH, la campagne a été développée en collaboration avec l’agence Exosphère.

«Soirée légendaire…un dépistage c’est clair»

Les visuels de la campagne mettent en scène cinq situations d’échanges de textos (SMS). Au premier plan, un écran de téléphone et au second, un homme. À chaque fois, l’un des partenaires remercie l’autre pour la belle soirée passée et l’accroche répète qu’un dépistage est nécessaire après une soirée légendaire. Pour un aperçu des visuels et pour plus d’informations générales sur la campagne, cliquez ici!

Nous profitons de cet article pour remercier les nombreux visiteurs qui se sont arrêtés à notre stand le 16 août dernier lors de Fierté Montréal et les 30 et 31 août pour Fierté Québec. Que cela soit pour participer à notre quiz, à notre concours ou tout simplement pour échanger avec les personnes présentes : un chaleureux merci à tous!

Bonne rentrée!

Maroussia Melia
COCQ-SIDA

Leave a comment


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.