Détail d'un monument au Parc de l'Espoir à Montréal sur lequel est inscrit : À la mémoire des personnes mortes du sida au Québec

Aurait-on oublié le VIH?

En 2020, dans les premières semaines de la pandémie de COVID-19, notre collaborateur Jacques Gélinas a publié un texte sur ce blogue qui a résonné avec plusieurs d’entre vous : le regard d’un survivant du VIH sur ce nouveau virus qui venait de bouleverser nos vies.

Presque deux ans plus tard, Jacques nous livre cette fois-ci son point de vue sur l’autre pandémie. Celle qu’on semble avoir oubliée. Celle qui a pourtant affectée des millions de vies. Celle qui coure toujours. Celle du VIH.


VIH/sida : une pandémie oubliée… et pourtant !

Par Jacques Gélinas

Le VIH/sida : une pandémie oubliée… qui demeure pourtant inoubliable.

Inoubliable pour nous, les millions de personnes qui vivons avec le VIH – que ce soit au Québec, au Canada, ou ailleurs dans le monde – parce que nos vies ont été déstabilisées par le virus.

Inoubliable pour celles et ceux dont les corps ont été atrophiés par la lipodystrophie (accumulation ou perte des graisses corporelles).

Inoubliable pour les individus dont la santé mentale a été fragilisée par cette annonce : vous êtes séropositif·ve.

Inoubliable pour tous les gens proches de personnes vivant avec le VIH, ou qui ont perdu des êtres chers.

Inoubliable aussi pour les millions d’orphelins et d’orphelines qui ont perdu leur papa, leur maman.

Inoubliable pour les mères, les pères, les frères, les sœurs qui ont vu leur fils, leur fille, leur frère, leur sœur, partir trop tôt.

Inoubliable pour les amants et amantes qui ont perdu la relation amoureuse qui les unissait à la vie.

Inoubliable pour celles et ceux qui ont reçu une transfusion qui devait sauver leur vie… et qui ont reçu du sang contaminé.

Inoubliable pour les enfants nés avec ce virus, qui le portent à chaque jour.

Inoubliable pour celles et ceux qui ont pris soin, et qui continuent de prendre soin.

Inoubliable pour l’ensemble des intervenants et intervenantes qui consacrent une partie de leur existence à accompagner les personnes vivant avec le VIH.

Inoubliable pour moi depuis 30 ans, parce que ma médication me rappelle à chaque matin que je vis avec le VIH.

Le VIH/sida : une pandémie oubliée… qui demeure pourtant inoubliable.

Inoubliable dans le silence, dans la stigmatisation, dans la discrimination, dans la peur. Inoubliable pour nous, les millions de personnes qui vivons avec le VIH.

 

Photo : Ken Monteith

Leave a comment


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.