Le défi d’Édith, épisode 6 : Vaporisez l’amour

Mon défi  de ce mois-ci est plus que spécial, c’est un défi surprise… un défi vaporiser l’amour : la journée où on s’est occupé de femmes vivant avec le VIH !

J’ai des amis extraordinaires, deux en particulier : l’une est coordonnatrice des services dans un organisme venant en aide aux personnes qui vivent avec le VIH, l’autre est coiffeur. Ce sont deux personnes sensibles, magnifiques et centrées sur le bien-être des gens autour d’eux. Mon ami Michel, le coiffeur, m’a déjà parlé de son désir de faire une journée « make over » pour des femmes vivant avec le VIH. Je trouvais que c’était une excellente idée, et pourquoi pas avec les femmes de l’organisme où travaille mon amie Ricki-Lynn ?! Alors Michel a tout organisé : il a fermé le salon de coiffure, demandé des commandites de nourriture et de produits très dispendieux et de qualité pour ces femmes. Détail plus qu’important : son équipe du tonnerre était aussi prête à embarquer dans cette folie ! Il faut aussi ajouter à cette folle équipe, une amie de Michel qui est maquilleuse. Aller hop, on l’a fait cette journée !

Par un petit matin pluvieux, nous avons tous rendez-vous au salon de Michel. Les premières minutes sont un peu tendues, les femmes semblent intimidées par le salon, les coiffeuses, et possiblement le fait que nous tous, nous savons qu’elles vivent avec le VIH. C’est drôle quand on y pense, parce qu’elles n’ont aucune idée de notre statut sérologique … peut-être sommes séropositives aussi ?!! Qu’à cela ne tienne, Michel s’empresse de briser le malaise en jumelant les belles dames ensemble, et on peut dire qu’il a du flair ! En deux minutes, il réussit à « saisir » chacune des femmes et les duos qu’il crée sont fort bien agencés. En plus, notre maquilleuse a amené ses deux enfants : un garçon de huit ans et sa jolie petite fille de quelques mois. La petite se fait câliner, dorloter, embrasser et ne touche pas son siège ou le sol de la journée !

Au-delà des teintures, coiffures et du maquillage, ces femmes ont été choyées. Le point le plus fort qui ressort de cette journée est probablement les échanges qu’il y a eu entre ces personnes extraordinaires. Les femmes se sont ouvertes sur plusieurs sujets, ont partagé des photos de famille ou d’animaux, elles ont ri, pleuré et sont ressorties belles belles belles ! Il n’est pas question ici de beauté physique, mais de beauté pure. Elles ont été vues par d’autres femmes sensibles et soucieuses de faire ressortir leur vraie nature : leur nature humaine. Et quand je dis les femmes, ce sont toutes les femmes (et l’homme) confondues !

Et moi et mon défi ? J’ai été sidérée, soufflée par cette journée. Ce genre de moment dans la vie où tu te dis : « les humains sont magnifiques » et tu te sens en parfaite harmonie avec le reste. J’ai mis mon chandail après quelques minutes. J’ai eu droit à des clins d’œil, des pouces dans les airs et à beaucoup de sourires. La petite que j’ai eue dans les bras et le jeune garçon n’ont rien trouvé de différent à me raconter … Ils n’ont rien vu de différent à mes bisous, à mes soins et à ma présence. Chandail ou pas, les enfants nous « sentent » de toute façon.

Je suis restée avec l’équipe de Michel après le départ des belles dames qui en avait beaucoup à dire ! Elles ont adoré leur expérience ! Elles ont été touchées et émues par les belles dames. Et que dire de Michel ? Il en a eu pour des jours avant de redescendre de son nuage émotif. Être en contact direct avec des femmes qu’elles savaient séropositives, leur a permis de s’identifier à celles-ci et de se rendre compte que le statut sérologique ne veut tellement rien dire de l’humain que nous sommes. Que dire de plus ? Quand on donne, on reçoit tellement plus ! Merci à toutes ces magnifiques personnes que je connais qui vivent avec le VIH, ce sont vos collègues, vos voisins, vos amis, vos oncles et tantes, elles sont ceux que vous connaissez, avec ce petit quelque chose de + dans leur corps. Rien de plus, rien de moins. Des humains, comme vous et moi.

Rendez-vous l’an prochain pour une autre journée pour « Vaporiser l’amour »! Attachez bien votre tuque, ce sera grandiose !

Édith Gauthier, étudiante et candidate à la maitrise en sexologie profil intervention-recherche

Leave a comment


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.