J’te le dis…

J’te le dis… J’te le dis pas…

J’entends pus ce que tu me dis

J’vois juste ta bouche, tes lèvres,

J’les veux sur ma peau

J’te veux, j’te veux tant…

Ta main sur mon sein,

J’ai chaud…

Tes caresses, ton corps, continues!!!

J’te veux, je sais plus…

T’arrête pas, j’te veux, j’ai peur

Continue, j’te veux,

Arrête, j’me sens sale

Continue, je sais plus…

J’te dis… j’te dis pas…

 

Alexandra, séropositive depuis 4 ans

Poème créé pour et publié dans “l’Injecteur”, vol 2, numéro 6.

Comments (2)

Maude Perras

Juin 18, 2012 at 5:30

Très prenant, c’est ainsi facile d’imaginer le déchirement face au dévoilement, surtout dans les moments de passion.

Reply

Anonyme

Juin 17, 2012 at 7:32

Très belle création. Tellement véridique de ce qui nous est rapporté, ce mélange entre passion et raison.

René Légaré
COCQ-SIDA

Reply

Leave a comment