12 janvier 2016
Le défi d’Édith, épisode 2 : L’UQAM !

FullSizeRender

Chaque mois Édith nous partage son expérience du défi « Je suis séropo », en portant le t-shirt pendant une journée.

Le deuxième défi a eu lieu dans un environnement connu et relativement en sécurité : l’Université du Québec à Montréal (UQAM). J’y suis étudiante depuis quelques (plusieurs) années, et y travaille aussi. Je pars donc direction l’UQAM et plus précisément les kiosques (faites par les étudiantes en sexologie) du cours où je suis auxiliaire d’enseignement. Ce fut donc sans crainte que j’ai mis mon chandail « Je suis séropo ».

En préambule, je dois aussi dire que la chargée de cours avec qui je travaille m’a demandé avant Noël, si elle pouvait parler de mon expérience et montrer mes défis aux étudiantes. Ce qui m’a vraiment touché est le fait que quelqu’un souligne mon implication avec les personnes vivant avec le VIH/sida et que mes défis deviennent des exemples de prévention.

Arrivée métro Berri, j’exhibe ledit chandail et observe les regards, il y en a mais vous savez comment c’est au centre-ville, les gens sont plutôt différents et parfois « originaux », alors ce chandail ne semble pas déranger beaucoup. La jeune femme au comptoir où je commande un bagel et un café me lance des regards de côté, plutôt timide et curieux. Dans les corridors de l’université, les gens me regardent un peu, mais même constat que le métro, rien de particulier ici non plus, ils en ont vu d’autre !

Rendue dans le local des kiosques, des regards familiers, souriants m’accueillent : je me sens comme une vedette ! Je me lance dans les activités de prévention des infections transmisses sexuellement et par le sang (ITSS) que les étudiantes ont concocté. Si vous croyez que les jeunes de 20 ans sont ennuyantes et peu investies dans les causes sociales, je vous lance le défi de venir voir ces kiosques ! Elles sont drôles, curieuses, créatives, sensibles et surtout, compétentes ! Les méchantes langues peuvent aller se rhabiller, celles qui disent que les jeunes sont déconnectés et ne pensent pas aux autres ! Elles me posent aussi des questions pertinentes sur la prévention et mon expérience avec la COCQ-SIDA. Je suis enchantée et ravie de cette expérience ! Voilà, ce mois-ci j’ai été touchée, surprise, émue et me suis vue très optimiste pour l’avenir de prévention des ITSS, le VIH/sida inclus !

J’espère que vous avez passé un agréable temps des fêtes, rempli de bons moments avec celles et ceux que vous aimez. Je vous souhaite une année 2016 remplie de douceurs, de couleurs, de créativité et de santé sexuelle !

À dans un mois !

Édith Gauthier
Étudiante et candidate à la maitrise en sexologique profil recherche UQAM.

Partager

5 réponses à “Le défi d’Édith, épisode 2 : L’UQAM !”

  1. Michel dit :

    Bonne année et bien sûr la santé à ma sexologue préféré.

  2. Laurette dit :

    Merci pour le partage de cette expérience qui apporte un peu d’espoir!

  3. Michel dit :

    Salut Edith,très intéressante ton expérience avec le teeshirt.Je me demande ce qui se passerait si tu faisait la même expérience ailleurs dans d’autres villes du Québec?Parce que comme le dit,ile monde d’ci(Montréal)en ont vue d’autres….J’en profite aussi pour te souhaiter une très bonne année et bien sûr la santé…Je vais te suivre maintenant que je t’ai retrouvé..Bonne journée …A+

    • Édith dit :

      Merci Michel!
      J’ai été dans un café de Sherbrooke mais il y avait peu de gens …
      Très contente d’avoir de tes nouvelles aussi!
      Édith 🙂

    • Édith dit :

      Opss je n’avais pas vu ton message passer Michel! Bonne année très en retard alors! Je suis contente que mes défis te plaisent, c’est tellement agréable à faire! En effet, sortir de Montréal est une bonne idée … j’en prend bonne note!
      Au plaisir, Édith 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *