01 juin 2016
Le défi d’Édith, épisode 6 : Vaporisez l’amour

rq24_IV_defi_EdithMon défi  de ce mois-ci est plus que spécial, c’est un défi surprise… un défi vaporiser l’amour : la journée où on s’est occupé de femmes vivant avec le VIH !

J’ai des amis extraordinaires, deux en particulier : l’une est coordonnatrice des services dans un organisme venant en aide aux personnes qui vivent avec le VIH, l’autre est coiffeur. Ce sont deux personnes sensibles, magnifiques et centrées sur le bien-être des gens autour d’eux. Mon ami Michel, le coiffeur, m’a déjà parlé de son désir de faire une journée « make over » pour des femmes vivant avec le VIH. Je trouvais que c’était une excellente idée, et pourquoi pas avec les femmes de l’organisme où travaille mon amie Ricki-Lynn ?! Alors Michel a tout organisé : il a fermé le salon de coiffure, demandé des commandites de nourriture et de produits très dispendieux et de qualité pour ces femmes. Détail plus qu’important : son équipe du tonnerre était aussi prête à embarquer dans cette folie ! Il faut aussi ajouter à cette folle équipe, une amie de Michel qui est maquilleuse. Aller hop, on l’a fait cette journée !
Lire la suite

22 mars 2016
LE DÉFI D’ÉDITH, ÉPISODE 5 : AU TRAVAIL

mars 2016Salut!
Je dois d’abord m’excuser publiquement parce que j’ai défié une règle vestimentaire de mon employeur cette semaine. Je lui demande officiellement pardon, parce qu’en pleine heure du souper un dimanche soir, j’ai mis mon chandail dans un magasin. Puisque les excuses sont faites, procédons! J’ai d’abord averti mes deux collègues présents de ce que je voulais faire. Le premier (sur la photo) m’a dit « tu crois que les personnes qui vivent avec le VIH sont discriminées? » et la seconde (derrière l’appareil) m’a dit être heureuse de pouvoir être témoin de cela. Ensuite, j’ai enlevé mon tablier et servis les clients à ma caisse pendant 1h30. Voilà pour la procédure de ce défi.  Je propose de vous rapporter les expériences les plus significatives de ce défi en deux grandes catégories, les clients « inconnus » et les « habitués » :


Lire la suite