Le VIH en chiffres

Au Québec

Selon les dernières estimations de l’Agence de la santé publique du Canada datant de 2008, entre 14 500 et 21 300 personnes sont atteintes du VIH au Québec et entre 500 et 1200 personnes avaient contracté le VIH pendant l’année.

Chaque année, l’Institut national de la santé publique publie un rapport spécifique sur les diagnostics du VIH au Québec.

De plus, le ministère de la Santé et des Services sociaux publie le Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. Le dernier rapport porte sur l’année 2010 et présente des projections pour l’année 2011.

Voici quelques données sur le VIH au Québec

– En 2010, 318 nouveaux diagnostics ont été rapportés au programme de surveillance québécois. Ce chiffre était de 307 en 2009, 389 en 2008 et 336 en 2007

– Le recours aux services de dépistage du VIH intervient souvent tardivement puisque près du cinquième des nouveaux diagnostics (17,9 %) en était rendu au stade du sida ou présentait des infections symptomatiques chroniques au moment du dépistage

– Les 30-49 ans constituent 56,7 % des nouveaux diagnostics chez les hommes et 50,8 % chez les femmes

– Les hommes représentent 81,4 % et les femmes 18,6 % des nouveaux diagnostics

– Les hommes ayant de relations sexuelles avec d’autres hommes représentent 62,0 % des nouveaux diagnostics

– 29,9 % des nouveaux diagnostics touchent les personnes hétérosexuelles

  • 15,4 % touchent les personnes originaires d’un pays où la maladie est endémique. Chez les femmes, cette catégorie d’exposition représente 47,5 % des nouveaux diagnostics
  • 14,5 % touchent les autres cas de transmission hétérosexuelle

– 4,1 % des nouveaux diagnostics touchent les personnes qui utilisent les drogues par injection

– Globalement, le nombre de nouveaux diagnostics pour le VIH demeure assez stable. Par contre, on note une nette progression des autres ITSS. L’émergence de cas de syphilis dans la population hétérosexuelle, de même que l’augmentation des ITS bactériennes chez les 15-24, est une situation préoccupante. La bonification des efforts de prévention, ainsi que l’amélioration de l’accessibilité au dépistage demeurent des enjeux importants

Au Canada

L’Agence de Santé publique du Canada (ASPC) fournit plusieurs rapports épidémiologiques sur le VIH/sida.

Également, +25 Regard sur la situation canadienne du VIH/sida. Réalisé en collaboration avec cinq groupes communautaires canadiens de lutte contre le VIH/sida, le sondage a demandé à 381 personnes vivant avec le VIH/sida à travers tout le Canada, quel était l’impact de la maladie sur leur vie. Le sondage a aussi exploré leurs niveaux de connaissance et de satisfaction face aux soins de santé et aux traitements disponibles.

Au niveau mondial

Les données de l’ONUSIDA sont disponibles sur son site web.